Découvrez la fiche métier de chaudronnier et toutes nos offres d’emploi

Le métier de chaudronnier appartient au domaine de l’industrie qui compte parmi les nombreux domaines d’activités spécifiques du Groupe PROMAN. Retrouvez toutes les informations relatives dans notre fiche ci-dessous.

Que fait vraiment un chaudronnier soudeur ? 

Le chaudronnier est également appelé artisan en chaudronnerie ou technicien en chaudronnerie. Il a pour rôle de travailler aussi bien les métaux ferreux (cuivre, laiton, acier, étain, plomb) que les alliages légers comme l’aluminium, il connaît toutes les propriétés de ces matériaux. Il peut se spécialiser dans un secteurEn premier lieu, il étudie le dessin qui va lui permettre de fabriquer l'objet ou la pièce, il reporte ensuite en grandeur nature les indications de forme et de taille fournies par le dessin sur la tôle puis la découpe et procède à sa mise en forme (cintrage, emboutissage, pliage, roulage, planage). Si besoin, il réalise des opérations de traitement thermique. Il assemble ensuite les différentes pièces par soudage, rivetage. Il peut s’agir de petite et moyenne chaudronnerie comme les appareils électroménagers, chaudières ou de grosse chaudronnerie réalisées pour l'industrie tels que des échangeurs de chaleur, récipients, carrosserie ferroviaire, réservoirs de stockage d’industries chimiques ou de raffineries de pétrole. Il fabrique les petites pièces en atelier et les plus conséquentes sur les chantiers. En plus de la création de nouvelles pièces, le chaudronnier peut gérer la maintenance de pièces existantes, cassées, déformées ou usées. Pour cela il diagnostique l’état de la pièce, la rénove, et il fabrique éventuellement des pièces non standard dont il contrôle la conformité. Les outils utilisés par le chaudronnier sont de plus en plus sophistiqués et sont réglés par commandes numériques (plieuse à commandes numériques, soudure laser, scanner de découpe, traçage assisté par ordinateur…). 

Quelles sont ses différentes missions ? 

Le chaudronnier réalise plusieurs tâches pour fabriquer son ouvrage manuellement ou à l’aide de machines, il étudie à partir de plans, la forme qu’il veut obtenir ainsi que la quantité de matière et les outils à utiliser. Généralement, ses missions sont :
  • Découper les feuilles de métal selon le tracé exigé
  • Donner la forme souhaitée en pliant, cintrant, perçant ou emboutissant
  • Assembler les différents éléments en les soudant, boulonnant, rivetant

Quelles sont les qualifications demandées pour exercer ce métier ? 

De nombreuses formations de chaudronnier sont disponibles du CAP au BTS, selon le niveau et le type de poste recherchés :
  • CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
  • CAP Construction d’ensembles chaudronnés
  • CAP Conduite de systèmes industriels, production et transformation de métaux
  • CAP Composites plastiques chaudronnés
  • Bac pro Réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques
  • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
  • Bac techno STI, spécialité génie mécanique, option structures métalliques
  • BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, BTS fonderie

Les compétences et qualités requises

Le chaudronnier maîtrise la lecture de plans en deux et trois dimensions et de se représenter des formes et des volumes dans l’espace. Il doit être capable de faire des calculs avec des notions de géométrie. Il possède des compétences techniques dans son domaine (découper, cisailler, poinçonner, souder, plier, cintrer, emboutir). Il utilise les machines pour réaliser ses opérations mécaniquement et manie les commandes numériques. Il connaît également impérativement l’informatique appliquée à la commande numérique notamment les logiciels de CAO/DAO, de CFAO. Il doit impérativement respecter les normes strictes de sécurité pour exercer sa profession. Le chaudronnier est habile manuellement, méticuleux et autonome, il dispose d’une bonne résistance physique puisqu’il travaille dans le bruit, en station debout et porte des pièces parfois lourdes. Il a également la capacité de travailler en équipe et en collaboration avec plusieurs corps de métiers différents. 

Quelles sont les possibilités d’évolution ?

Le chaudronnier peut évoluer avec de l’expérience, vers un poste de chef d’atelier, de  contremaître, ou s’orienter vers un bureau d’études et de méthodes. Il peut également devenir contrôleur qualité, s’installer à son compte ou bien encore formateur. 

De nombreuses offres d’emploi de chaudronnier

De nombreux secteurs d’activité très variés recherchent des chaudronniers aéronautique, chaudronnier-tôlier, dans le transport, la construction navale ou encore l’agroalimentaire…Il peut également exercer dans le service entretien d’une grande entreprise de la sidérurgie. Les offres d’emploi sont nombreuses pour ce métier.

Nos offres de chaudronnier

Rejoignez la communauté Proman™